A chaque rentrée scolaire, les associations représentatives de parents d'élèves abordent les parents pour recruter des délégués de classe.

- Il y a ceux qui sont des "pros" de la fonction, depuis parfois l'entrée au collège ; ils suivent ainsi au plus près la scolarité de leur enfant classe après classe tout en veillant à l'intérêt général; ils se manifestent d'emblée pour poursuivre ce mandat.

- Et puis, il y a les autres parents qui ont une idée du rôle que jouent ces délégués par les courriers et informations (compte-rendu du conseil) mais en ignorent souvent le détail. Ceux-la déclinent immédiatement toute candidature, par crainte de ne pouvoir assumer le poste. Leurs raisons ne sont pas toujours fondées.

Au collège et au lycée de Ferney-Voltaire, c'est encore plus tangible de la part des parents de nationalités étrangères, ils restent convaincus de ne pas maîtriser suffisamment la langue française pour devenir délégué... Et pourtant, nul besoin d'être agrégé des Lettres, une connaissance du français courant est suffisante pour être efficace. C'est aussi  un bon moyen pour prendre pied dans la vie sociale française en étant soutenu.

  • Chaque classe est tenue d'avoir des représentants de parents d'élèves, tout comme elle a des représentants de classe-élèves. Les délégués parents font le lien entre l'équipe pédagogique et les familles; ils veillent à la moindre perturbation et permettent ainsi de lancer rapidement une action pour corriger le déséquilibre.
     
  • Leur autre mission est d'assister au conseil de classe, d'examiner avec les autres participants le dossier des élèves puis d'établir un compte-rendu généraliste qui sera diffusé aux parents via pronote. Préalablement à la réunion, ils distribuent des questionnaires aux autres parents. Cela leur permet de communiquer au conseil de classe les problèmes qui seraient signalés.
     
  • Tous les parents peuvent faire acte de candidature, d'autant qu'il est nécessaire d'avoir quatre représentants par classe.  Chaque association (FCPE et APE) nomme son délégué titulaire et son suppléant, qui seront agréés par la direction de l'établissement.

L'an dernier, la FCPE a réussi à avoir des délégués dans presque toutes les classes ... ce qui est formidable pour les élèves qui se sentent épaulés.

Devenir délégué en 4 questions

  • Quelles différences de fonction entre le  titulaire et le suppléant?
    Aucune, ce dernier remplace l'autre en cas d'empêchement ou s'il existe une tacite entente pour se relayer au conseil de classe. En général, il y a une harmonie entre les deux et ils se partagent équitablement le travail.
  • J'ai un travail très prenant,  je n'aurai pas le temps de m'y consacrer
    Comme toute implication associative, être délégué demande quelques heures par mois mais bien moins d'assiduité qu'être bénévole dans une association. Il y a un conseil de classe par trimestre auquel il faut assister, sachant que si la classe compte un titulaire et un suppléant, la charge se réduit d'elle-même. Le conseil de classe se tient en soirée et dure en moyenne une à deux heures.
  • J'ai peur de ne pas être à la hauteur
    Etre parent délégué, c'est avant tout être à l'écoute, déjà de ses enfants, premiers vecteurs d'information de ce qui se passe en classe et de parents qui peuvent vous confient des difficultés. Le bureau de la FCPE et les parents délégués des autres classes sont là pour vous épauler, il y a souvent des problèmes similaires; vous n'avez jamais à prendre de décision personnelle et vos remarques restent confidentielles.  Vous êtes également force de proposition pour améliorer la vie de la classe.
  • J'écris très mal le français, je ne peux pas faire de compte-rendu
    Vous ne postulez pas pour le prix Nobel, rassurez-vous. Le résumé doit avant tout rendre compte de l'état d'esprit du conseil de classe; la FCPE peut vous fournir des modèles et vous pouvez même le rédiger dans votre langue maternelle. Il y a suffisamment de brassage de nationalités à Ferney, pour trouver ensuite un traducteur...

En savoir plus